Média
Partenaires
Recherche
Activités

Titre: Microtumeurs sur puce et multipoles
Conférencier: Thomas Gervais , Département de génie physique , École Polytechnique de Montréal
Lieu: UQAM, Pavillon Kennedy, Salle PK-4610 ,
Date et heure: mercredi le 23 janvier 2013 de 13:00 à 16:00

Résumé: La microfluidique est un domaine de recherche multidisciplinaire qui vise à manipuler de minuscules échantillons de fluides sur une puce dans le but d’analyser leur contenu de façon rapide et efficace. L’absence de turbulences et le haut niveau de contrôle sur les écoulements à ces échelles réduites permettent entre autres d’observer, d’analyser et d’exploiter les processus diffusifs dans les échantillons biologiques. Dans le cadre de cette présentation, qui se veut un survol des axes initiaux de recherche que je compte développer à l’École Polytechnique, deux applications basées sur le contrôle fin du transport biochimique dans les microsystèmes seront abordées. En premier lieu, nous introduirons une plateforme microfluidique permettant l’analyse in vitro de la réponse de cellules cancéreuses à divers traitements de chimiothérapie dans le but de faciliter la prescription et d’accélérer le développement de médicaments anti‐cancer. Dans un second volet, plus fondamental, nous introduirons le concept de multipôles microfluidiques par analogie avec le concept d’ et discuterons de leurs applications pour contrôler des fluides sans canaux, pour générer des gradients de concentration ou séparer des échantillons biologiques sur puce.

Note biographique: Thomas Gervais est professeur adjoint au département de génie physique de l’École Polytechnique de Montréal depuis janvier 2013. Son expertise porte sur les phénomènes d’échanges dans les microsystèmes et leurs applications pour sonder les processus cellulaires. Il détient un baccalauréat en génie physique de l’École Polytechnique de Montréal, et un doctorat en génie biologique du Massachusetts Institute of Technology (sous la supervision de Klavs F. Jensen). Durant, ses études doctorales, il a contribué à développer des modèles de transports et de captures de protéines dans les microsystèmes pour applications en biologie des systèmes. De 2009 à 2012, il a occupé le poste de chargé d’enseignement à l’École Polytechnique tout en continuant de développer des projets de recherches avec des collaborateurs québécois dont David Juncker (McGill) et Anne‐Marie Mes‐Masson (CHUM). Dans ses fonctions, Thomas Gervais s’est mérité de nombreux prix, dont celui de meilleur chargé d’enseignement de Polytechnique en 2011. Il est aussi reconnu pour ses activités de vulgarisation scientifique dans les médias, notamment à l’émission Le Code Chastenay à Télé‐Québec, à laquelle il collabore depuis 2008. Il s’intéresse aussi, depuis quelques années, à l’effet des ondes radiofréquences sur la santé humaine.

Voyez tous les séminaires >>>